LA LIBERTÉ UN AOC MORGIEN ?

 

 

 

 

 

Le Navire amiral morgien dans la tourmente.

 


 

Les passions se dechainent autour de la Liberté morgienne.

 

Morges, ville qui se veut ouverte vers l'avenir, cité de l'énergie et j'en passe, un petit coin de paradis où il ne fait pas bon avoir des idées innovantes ?

 

La municipalité en place, a-t-elle la volonté, la capacité, l'envie de garder notre Liberté ?

 

Voilà beaucoup de questions posées. je n'ai franchement pas de réponses à toutes ces questions, mais j'ai pas mal de ressentis je l'avoue, je vais essayer de les partager avec vous.

 

J'ai le sentiment que dans ce petit coin de pays, nous avons perdu l'envie de nous regrouper autour de projets communs. Certes, nous pouvons dire et penser que c'est notre société qui nous dirige vers ce type de réalité, mais le raccourci me semble quelque peu rapide et facile.

 

N'oublions pas que des personnes sont élues pour nous diriger et soutenir. ils devraient sans hésiter soutenir notre Liberté, sans que nous ayons besoin de nous mobiliser pour essayer de la garder.

 

Nous parlons là d'un projet morgien qui a mobilisé des energies considérables, une volonté à toute épreuve. Serions-nous en manque de ce genre d'idéaux ? Ou les idéaux actuels seraient plus liés que jamais à des intérêts partisans et personnels ?

 

 


 Oui je rêve, je sais, je rêve. Je rêve d'une Liberté au bout de son ponton, ici pas très loin du Coeur de notre ville. Un ponton, qui après une croisière, donnerait l'accès a un espace artisanal, un endroit où il serait possible de découvrir et d'acquérir des produits issus d'un savoir-faire qui tend à être oublié, le même savoir faire qui a permis la construction de notre Liberté. Oui je rêve, permettez-moi de rêver.

 

Des personnes ont eu un rêve en la construisant. aurons-nous la capacité de le transmettre à nos générations

futures ?

 

 

Crédit photos

Gennaro Scotti