LA PHOTO DE LA SEMAINE

Avec les textes de Caroline Despont

Je m'ennuie. Les adultes dégustent une bière fraîche sur le ponton du port du Château, là où le voilier de mon père est amarré. Les yeux dans le ciel gorgé de bleu lagune, mes pas m'emportent jusqu'à la sculpture intrigante que Mamie m'a fait découvrir quelques jours plus tôt. Hercule, m'a-t-elle dit, fils de Zeus Roi des Dieux de l'Olympe. J'observe le ventre rebondi, les bras et les mains potelées, les joues dodues, Hercule, au corps de poupon, brandit un serpent à bout de bras. Mamie a raconté que l'animal avait été placé dans le berceau, partagé avec son frère, dans le dessein de lui donner la mort, que Hercule réalisait là son premier exploit en tuant l'ophidien. Et moi, du haut de mes cinq ans, tignasse emmêlée des vagues du vent de septembre, mon père étant un Dieu, le Dieu du lac, je rêve d'être fort et courageux comme Hercule.